Ce que les communautés créatives ouvertes tendent à oublier à propos des licences libres

Les licences libres existent pour protéger l’utilisateur final, et non les auteurs. Le droit d’auteur sur-protège déjà les auteurs.

Une bonne licence pour une communauté créative ouverte est une licence qui vise à protéger les utilisateurs *des* contributeurs, et non à protéger les contributeurs des utilisateurs.

Lire la suite

3 nouveaux types de profs qui ne donnent pas de cours (universités, écoles et masters)

La mission d’un prof est de donner un cours et de transmettre un savoir. Et non ! Voici 3 nouveaux genres de profs, observés in-vivo dans des écoles web. Ils ne donnent pas de cours !

Rencontrez le guide touristique, l'organisatrice de sprint et le coach de code…

What Open Creative Communities Tend To Forget About Free-Libre Licenses

A common is not owned by anyone, not even the community that is creating it.

Free licenses are here to protect the end users, not the authors. Copyright already over-protects the authors.

A good license for open creative communities is a license that aims to protect the users *from* the contributors, not to protect the contributors from the users.

Because, in the end, the one with all the power is the author.

By licensing work under a free-libre license, an author willingly chose to give a broad, permanent protection to the user against the author’s own rights.

Read more

You'll have to explain how your community works again and again and again…

Never assume that people understand how your community is organized. Most of the time, from outside, they will see your community as a traditional organization.

(this post is adapted from the book Building an Open Community, chapter From Many to Massive.)

People tend to apply organizational patterns they have seen working before.

That’s why they will first try to find the hierarchy and the leaders in your community using a traditional approach.

Read more

Très chers musées : cette semaine, vos utilisateurs remixent et bidouillent votre site web. Vous en dites quoi ?

Remix et création collective : libérons les sites des musées

Nous lançons aujourd’hui Responsive Museum Week avec Geoffrey Dorne, et avec tous ceux qui nous rejoignent.

Du 15 au 24 octobre 2012, remixez les sites des grands musées. Pour les rendre modernes, responsives, mobiles. Partagez vos css remixées avec tous les utilisateurs.

Du web design pour les utilisateurs, par les utilisateurs !

Lire la suite

5 obstacles à franchir pour le nouveau site du Centre Pompidou

La vrai ouverture pour les musées, c’est de devenir des communautés poreuses, agissantes et élargies.

Le nouveau site du Centre Pompidou, projet de longue haleine et coûteux, a été critiqué sous des axes variés –  open source, web design, licences. Ces critiques peuvent sembler, séparement, catégorielles ou venant de professionnels obsédés par leur propre métier.

Je trouvais intéressant de rassembler ces critiques pour montrer leur cohérence. Chacune de ces 5 critiques est aussi accompagnée d’une recommandation issu de la communauté, avec un lien vers le profil Twitter d’une des personnes, parmi d’autres, qui a relayé cette recommandation.

Lire la suite

Coding Goûter n'est pas un cours, n'est pas une leçon, et n'a pas de professeurs. Mais pourquoi ?

La raison d'être du Coding Goûter c'est le plaisir de programmer ensemble

À l’occasion des Coding Goûters, je publie une courte série d’article. Retrouvez-les sur ils.sont.la

Coding Goûter est un événement mensuel où enfants et parents jouent avec des outils de programmation, des jeux et puzzles algorithmiques, des environnements de développement et une variété de languages. Un goûter, c’est un goûter, et donc nous mangeons aussi des gâteaux et des bonbons !

Alors, qu’est-ce que Coding Goûter a de si spécial? En quoi est-il différent d’un cours de programmation ?

Lire la suite

Why Coding Goûter is not a class, is not a lesson, and has no teachers

Coding Goûter is about enjoying programming together

This is part of a short series of articles on Coding Goûter. Read them on ils.sont.la

Coding Goûter is a monthly event where kids and parents play with a variety of programming tools, algorithmic games and puzzles, development environments, and languages. Goûter is French for a child’s afternoon snack or party, so we eat cakes and candies too!

So, what’s so special about Coding Goûter? How is it different from coding lessons?

Read more

Code Culture, between freedom, power, and illiteracy

This is part of a short series of articles on Coding Goûter. Read them on ils.sont.la

You are awakened by your phone, you start the washing machine. Oh look, a new fully automated train in the metro. At lunch you pay with your credit card. In the evening you enjoy the lights on the Eiffel Tower. It’s an endless list. There is not an hour of our life (one minute?) without a programmer participating in it by writing… code.

When code is everywhere, is there a new illiteracy? Read more…

Kids, code, and cakes at the Coding Goûter in Paris

Emma helping Jim and Léo with Scratch

This is part of a short series of articles on Coding Goûter. Read them on ils.sont.la

Coding Goûter – “Goûter” being the french for a children afternoon snack – is a monthly event where children and their parents put their hands on various programming tools, algorithmic games and puzzles, development environments, languages. And as it’s an afternoon snack, we eat cakes and candies throughout the afternoon!

Where is it? How does it works? Read more here…

Cliquez ici pour vous abonner via RSS

Ou recevez les nouveaux posts directement par e-mail.

Articles précédents